Existing Member?

A CHILE ..... Current destination: Chili for 6 months, let's see what happen //// Dernière destination en date le Chile. On verra ce qui se passe....

Fin des oignons / Pukekohe belongs to the past .

NEW ZEALAND | Monday, 11 May 2009 | Views [880]

Les oignons,  les compagnons de voyage du début, la belle et apaisante demeure de Buckland Road… Le beau temps aussi ; C’est à tout cela que je dois dire au revoir, voire Adieu.

Les 9 semaines horribles, toutefois enrichissante de triage des oignons ; c’est finit.

On s’habitue, on s’attache et c’est déjà l’heure de partir. La saison étant terminée, notre employeur nous congédie et nous souhaite tout le plaisir possible pour le reste de notre aventure Néo-zélandaise .

Katia et moi, nous partons le Jeudi, pour la région de Tauranga où nous attendent nos amis de Borders Beyond et d’Auckland.

Quelle liberté, avec la petite titine doré qui est au meilleur de sa forme.

Nous nous arrêtons au détour de Paeroa. Cette ville est célèbre dans toute la Nouvelle-Zélande grâce aux qualités thérapeutiques de ses eaux thermales.

Elles sont vendues additionnées de citron est c’est comme ça que nait la marque L&P (Lemon & Paeroa) qui bien évidemment a été racheté par la suite par le Géant Coca-Cola.

On hérige une immense bouteille de 7m de haut pour marquer la réussite.

En effet, la région est celle qu’on choisit Noël, Laetitia et Dave pour faire une halte de quelques mois pour le ramassage du légendaire Kiwi.

Pour information c’est une région qui part du bas de la Péninsule de Coromandel pour aller jusqu'au Cape Runaway.

La région de la Bay of Plenty fut nommée ainsi par le capitaine James Cook lors de son premier voyage en 1769 . Il chosit ce nom prometteur de baie de l’abondance car il trouva cette région fertile en fruits de toutes sortes.  En revanche, il nomma l’autre Baie Poverty  (Baie de la Pauvreté) qu’il avait visitée quelque temps auparavant.

Actuellement, la Bay of Plenty est une des régions les plus riches de Nouvelle- Zélande grâce à Tauranga et à son port, à son activité agricole et à sa forêt.

L’horticulture avec le kiwi dont elle est la capitale mondiale et le tourisme principalement centré sur Rotorua (la région des phénomènes géothermiques où nous sommes allés précédemment) sont ces principaux atouts.

Nous passons donc quelques jours à Mateku Beach, une petite ville de 4500 habitants.

Je constate avec effroi que les boulots qui sont proposés sont pour ainsi dire concentrés dans le ramassage, le tri et l’exportation du Kiwi.

Nous passerons la nuit dans l’auberge la plus dégueulasse de tous le voyage.  Elle se trouve à la sortie de Te Puke, la capitale du Kiwi.

Située à 22km de Tauranga , Te Puke est une ville de 6400 habitants.

Le  climat, est à l’origine du développement agricole.   Le kiwi est à l’origine un produit de Chine « La Chines Gooseberry » , on changea le nom pour des raisons marketing.

Quand on arrive dans la ville, on ne peut manquer la tranche de Kiwi géante au sein du Kiwi 360 qui est un parc où on peut visiter les vergers à bord de petits wagons ronds.

Il va mettre donc assez difficile de trouver un boulot moins contraignant physiquement où ma cervelle pourra être mise à contribution.

Je songe à partir dès mardi pour Whakatane qui est une ville de plus grande taille et où la communauté Maorie y est plus importante.

Ils ont une culture si passionnante, j’ai vraiment l’intention de travailler à leur contact, que ce soit de près ou de loin.

Les finances commençant à faire la gueule il faudrait vraiment trouver à bosser sous peu. Je fais confiance à ma bonne étoile. Jusqu’ici  elle m’a rarement fait défaut…

Quoiqu’il en soit, malgré la pluie qui se fait de plus en plus présente, nous en profiterons pour faire le tour des environs.

Nous nous rendrons à  Papamoa, ou nous attend l’ascension de la montagne de Papamoa, un simple dénivelé de 45 min avec  à la clef une vue splendide ensoleillée des vergers de kiwis, de la Baie d’abondance. C’est superbe, des couleurs spectaculaires, ah la la C’est ça la Nouvelle Zélande.

La Plage de Papamoa est immense, elle s’étend sur quelques kilomètres, avec le coucher du Soleil et la Lune d’une taille encore jamais observé le spectacle est hallucinant.  J’en oublie ma concentration au volant. 

Au retour,  Katia nous prépare le poisson offert gracieusement par  le pêcheur  du camping proche d’où nous  logeons.

On aura même droit a du requin. Les légumes que nous possédions à Pukekohe, nous les avons emmenés avec nous et nous les échangeons pour d’autres aliments.  Nous voilà revenus à l’époque du troc. Le poisson préparait à la façon brésilienne ; Moqueca est absolument succulent  et tellement frais .

Déjà 3 mois que je suis partie et tellement d’endroits à découvrir, tellement de merveilles à contempler….


ENGLISH VERSION

End of episode Pukekohe.
Onions, traveling companions from the beginning, the beautiful and peaceful home of Buckland Road ... The weather too, That all I have to say goodbye or farewell.
9 horrible weeks of work, however rewarding.
You get used to things and it's already time to leave. The season is over, our employer wish us all the fun possible for the rest of our New Zealand adventure.
Katia and I are leaving on Thursday for the region of Tauranga where our friends are expecting us.
What a freedom, the small golden car which is at its best.


We stop at the turn of Paeroa. This city is famous throughout New Zealand through the therapeutic qualities of its thermal waters.
They are sold in added with lemon and that's how the brand L & P (Lemon & Paeroa)
was born which obviously was bought subsequently by the giant Coca-Cola.
A huge bottle of 7meters in the middle of the city has been placed as a mark of success.
Indeed, the region was chosen by our friends to make a stop for a few months for the picking of the legendary Kiwi fruit.

The region of the Bay of Plenty was named by Captain James Cook on his first voyage in 1769. He choose the
promising name of bay of plenty because he found the region rich in fruits of all kinds. However, he appointed another Poverty Bay that he had visited some time ago.
Currently, the Bay of Plenty is one of the richest regions in New Zealand through Tauranga and its port, its farming and its forest.
Horticulture with the kiwi fruit and Tourism in Rotorua (the area of geothermal phenomena where we went before) are the main assets.
We spend a few days at Mateku Beach, a town of 4500 inhabitants.
I realised that all jobs offered are concentrated in the picking, grading, packing and export of Kiwi.
We spent the night in the hostel the most disgusting of all our travel. It is out of Te Puke, the capital of Kiwi.
Located 22km from Tauranga, Te Puke is a town of 6400 inhabitants.
The weather is the cause of agricultural development. The kiwi is originally a product of China "China Gooseberry ', the name was changed for marketing reasons.
When you arrive in the city, you can not miss the giant slice of Kiwi in Kiwi 360 is a park where you can visit the orchards on small cars round.
It will be quite difficult to find a job less demanding physically that my brain can be tapped.
Off to Whakatane on Tuesday for a city that is larger and where the Maori community is more important.
They have such an exciting culture, I really intend to work with them, whether near or far.
Finance beginning to get smaller and smaller I should find  some work soom. I trust my lucky star. So far it rarely dissapointed me.

However, despite the rain that is increasingly present, we will take a tour of the surroundings.

We travelled to Papamoa,  climbed the mountain of Papamoa, a simple 45 min with at the key a beautiful sunny orchards of kiwifruit, the Bay of Plenty. It is beautiful, dramatic color, Ouh la la That's New Zealand.
Papamoa Beach is huge, it stretches a few kilometers, with the sunset and the moon of a unbelievable size. I forget my concentration while driving.
Katia prepares fish nucely offered by some by the Beach near the campsite where we were hosted.
We had shark. We managed to swap it for the vegetables that we brought from Pukekohe. We are back in the days of barter. Fish prepared the Brazilian way; moqueca is absolutely delicious and so fresh.
 Three months that I have been away already, and so much more to see still.....

About dkky


Follow Me

Where I've been

Photo Galleries

Highlights

My trip journals


See all my tags 


 

 

Travel Answers about New Zealand

Do you have a travel question? Ask other World Nomads.